Il y a maintenant 3 ans

que je n'ai pas acheté de produits ménagers autres que savon noir, de Marseille, bicarbonate de soude, vinaigre blanc et percarbonate de soude. Ça méritait un post!

Forte de ma lecture du livre " zéro déchet" de Béa Johnson, mais sans aller jusqu'à cette extrémité, j'ai pris conscience d'un tas de chose et commencé à "épurer" ma maison, mes poubelles et mes dépenses. Le but était écolo mais pas que...

J'ai commencé par vider l'armoire de tout ce qui finalement ne sert jamais ( fringues, sacs ceintures et autres colifichets...) , le linge de maison. Puis les placards de vaisselles, et objets de toute sorte. 

Ensuite je suis passée au sous-sol, et j'ai viré tout ce qui ne sert pas mais que je gardais "au cas ou". J'ai donné, vendu, recyclé, dans une heureuse frénésie, voyant la place vide s'agrandir, ne gardant que ce qui sert vraiment, régulièrement!

Après quoi, grand ménage! ( ça me fait toujours du bien ;)

Finalement, j'ai commencé à faire mes produits ménagers, lessives, nettoyant multi usage, produit vitre. Il y a des choses que je n'ai pas eu besoin de changer, car je suis tout de même concernée depuis toujours: pour le lavage des sols par exemple, j'ai toujours utilisé le savon noir.

Tout cela mis en place, je me suis attaquée à la salle de bain. Oust! tout les trucs que j'achetais, et qui finalement étaient périmés avant d'avoir servi!!!

J'utilise désormais un savon de Marseille (le vrai!) et un shampoing solide sans cochonneries dedans. Pour le corps et le visage, de l'huile de coco bio, une brosse à dent à tête interchangeable en soie et une brosse à cheveux en poils de sanglier. Petit détail, une lime à ongle en verre. 

J'ai pris l'habitude du vrac, du durable, du réparable.

Et bien je peux vous le dire,

au bout de tout ce temps:

mon porte monnaie est content,

et moi donc!

Sans parler du temps gagné,

et de la sérénité de l'ordre.

Le vieil adage " l'envie crée le besoin" est bien une réalité!

SDC14413  

J'espère que vous aurez une belle journée.

C.